warning: md5() expects parameter 1 to be string, array given in /home/web/adathshalom.org/ftp/www/modules/filter/filter.module on line 433.
Dimanche 9 décembre 2018

17h15 : accueil des enfants et parents

17h30 : Lecture de Stanislas Sauphanor pour les enfants intitulée « Non aux statues »

 
18h15 : accueil des adultes
18h30 : allumage des bougies et chants de Hanoucca
18h45 : mot de Robert Zbili, Président du KKL et du Rabbin

19h     : moment musical avec Hélène Sauphanor et Elkana Hayoun accompagnés par Max Meyer au piano


19h20 : buffet soufganiot

Année scolaire 2018 - 2019

Vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour inscrire vos enfants au Talmud-Tora pour l'année 5779 -année scolaire 2018-2019).

Comme chaque année, les anciens élèves du Talmud Tora ainsi que leurs frères et sœurs sont invités à s’inscrire le plus rapidement possible de façon à assurer leur place dans le créneau horaire de leur convenance.


Array
Et si ensemble nous parvenions à atteindre l'objectif de l'Accord de Paris !

Accomplir une des grandes mitsvot de notre temps, au jour le jour : Sauver la planète !

On lit dans le Talmud : « Rabbi Yehouda enseigne au nom de Rav : Le Saint, béni soit-Il, n'a rien créé en vain dans son monde » (Chabbat 77b). Or nous en sommes arrivés en un temps critique où l’homme est sur le point par son exploitation intensive et immodérée des ressources à mettre la planète et la vie des êtres vivants en danger.

Je vous invite à lire l’article de Claire Aboudi, membre de notre communauté, « Notre Challenge 1,5° Challenge » :

Le judaïsme Massorti à travers le monde

Une application à charger d'urgence sur votre téléphone ou votre tablette :

- Pour trouver la synagogue Massorti la plus proche où que vous soyez dans le monde

- Pour rester en contact avec plus de deux millions de Juifs Massortis dans le monde entier

[Lire la suite]

Dracha prononcée par Clémentine H. Hébrard le 24 novembre 2018

Ce shabbat, le texte biblique nous place une fois encore face à l’énigme de la fraternité.
Il s’agit pour Jacob de revenir à son père – et donc au culte d’Abraham –, alors qu’il a vécu en terre « étrangère » pendant de nombreuses années. Pour la persistance de la foi juive, et pour se montrer digne de la bénédiction arrachée à son père, Jacob doit lui revenir.
Or sur ce chemin de Jacob à son père, se dresse Esaü, sa rancoeur et sa violence.
Face au danger d’affronter la colère d’Esaü, Jacob délaisse les différentes stratégies de contournement qui auraient pu s’offrir à lui, et choisit d’aller au-devant de son frère, recherchant la confrontation.

[Lire la suite]

Dracha prononcée par Michèle Tauber le 9 novembre 2018

Toldot (Héb. pour "[histoire des] engendrements") est la sixième parasha (section hebdomadaire) du cycle annuel juif de lecture de la Torah.

Elle est constituée de Genèse 25:19–28:9.

Après une période d'infertilité, Rebecca est enceinte de jumeaux, qui se battent en son sein ; il lui est prophétisé qu'il en sera ainsi durant leur vie, et après leur mort à travers les peuples auxquels ils auront donné naissance. Le premier-né, Esaü est un chasseur et a la préférence de son père parce qu'il le nourrit, tandis que le second, Jacob, est un homme simple qui reste dans les tentes. Un jour qu'Esaü revient de la chasse affamé, il aperçoit Jacob cuisant un plat de lentilles, et les échange contre le droit d'aînesse.

Une nouvelle famine survient, et Isaac doit planter sa tente chez les Philistins. Le pacte avec Dieu est renouvelé et Isaac s'installe à Beer Sheva. Esaü épouse des filles du pays, au déplaisir de ses parents.

Isaac, sentant que sa fin est proche, veut bénir Esaü, mais Jacob, bénéficiant de l'appui de Rebecca, profite de sa cécité pour prendre la place de son frère et recevoir la bénédiction paternelle. Ceci provoque la colère d'Esaü qui projette de tuer Jacob. Celui-ci fuit alors chez Laban, le frère de Rebecca.


[Lire la suite]

 

Par le rabbin Rivon Krygier

Chers amis, chers Juifs de Kippour !

Ah oui, je le confesse, un rabbin peut faire mieux pour commencer son discours le plus solennel de l’année que de cataloguer son public en « juifs de Kippour ». Comme on le sait, le terme est quelque peu dépréciatif, on l’assigne à ceux qui n’ont quasi plus rien de la pratique juive, voire de l’identité juive tout court et qui ne gardent plus que ce vague atavisme, cette vieille tradition familiale qui consiste à faire acte de présence à la synagogue pendant une heure ou deux en ce jour sacré de pardon. Mais je promets de tenter de me rattraper et d’obtenir dans ce qui va suivre votre miséricorde ! Dans son roman autobiographique, Enfance berlinoise vers 1900, le fameux penseur et écrivain, Walter Benjamin relate, comment jeune adolescent, ses parents l’avaient casé pour le nouvel an juif chez un parent éloigné qu’il devait rejoindre dans une synagogue inconnue et comment il se perd dans les rues de Berlin, tant il est peu enclin à parvenir à destination. Plutôt que de devoir s’adonner à des rites qui parlaient si peu à son cœur et à son esprit, il préfère s’égarer avec une sorte d’euphorie, et rompre avec ce monde traditionnel qui lui semble superficiel et désuet, au regard de son appétence de jeunesse pour le grand monde…

[Lire la suite]

prononcée par Aline Benain, présidente d'Adath Shalom le 19 septembre 2018

Le 19 juillet dernier, le rabbin massorti Dov Hayun a été arrêté, chez lui, à Haïfa, au petit matin. Son crime : avoir célébré des mariages en dehors des institutions d’un rabbinat d’Etat en proie à une harédisation de plus en plus forte et assumée.

Le 21 juillet, le Grand Rabbin de Jérusalem Chlomo Amar, accueilli très officiellement quelques semaines plus tôt, à Paris, par le Consistoire, proposait, alors qu’une série de secousses sismiques sans gravité venait de toucher le nord d’Israël, cette pertinente explication : « Dieu voit que nous sommes endormis, alors il nous secoue et nous appelle à nous réveiller d'un profond sommeil ! »

[Lire la suite]

Numéro 7 : LE POLITIQUE dans la pensée juive

La pensée juive a-t-elle élaboré une pensée politique ? Quelle place peuvent occuper les différents pouvoirs dès lors que la Tora est la Loi par excellence ? Si le judiciaire s’arroge la place de choix, l’exécutif en a-t-il encore une ou bien n’est-il envisagé que comme un moindre mal ? Quel est le rôle du théologique et des prêtres dans la société politique juive antique ? Le prophétisme est-il une des formes originales de la politique juive, l’invention d’une cohabitation spécifique entre le pouvoir et son contre-pouvoir ? A moins que la spécificité juive ne se réduise à l’invention du théologico-politique ?

[Lire la suite]

Pour lire des articles en ligne :  www.mikhtav.org     Pour vous abonner, cliquez ici


Au sein d'Israël, tous garants les uns des autres

Si vous avez besoin d’aide ou si vous avez un peu de temps  pour rejoindre la commission SOLIDARITE, contactez-nous ou  téléphonez au 06 72 79 90 55